Publié le 4 Juillet 2021

Ce samedi 3 juillet 2021, à l'initiative de la LPO, les propriétaires de refuges locaux étaient invités à un pique-nique de rencontre. A partir de 11 h et jusqu'à 17 h, c'est une douzaine de personnes de 6 à 66 ans (actuels ou futurs refuges LPO) qui ont finalement partagé petits plats et grandes expériences, sous les frondaisons de la yeusaie dans une ambiance très sympathique. Parmi les convives, un photographe amateur passionné nous a invités à visiter son blog.

A midi pile, Paola service civique de la LPO qui organisait cette rencontre, nous a fait le grand plaisir de relâcher une buse ayant été soignée depuis plusieurs mois d'une méchante fracture ouverte de l'aile gauche au centre de soins de Villeveyrac. Du milieu de la prairie, après quelques battements d'ailes majestueux, Buteo buteo s'est posée sur une branche de chêne vert et nous a observés longuement de loin pour reprendre ses esprits et essayer de comprendre ce qui lui arrivait. Deux geais ont tôt fait de s'approcher d'elle à grand bruit. Le trio a ensuite débuté un échange et une histoire qui nous échappe dans le bois de la Sylve. Espérons que la buse trouve sa place dans le secteur et profite du perchoir à rapace (voir photo) que je venais d'installer justement une semaine auparavant.

Et pour terminer un clin d'œil reçu dans ma newsletter de Télérama.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mai 2021

Ayé c'est fait !

Le 22 mai est derrière nous. Petit rappel des faits.

Après un vendredi de préparation pluvieux, odieux pour l’organisation mais idéal pour les plantes et les grenouilles, un soleil radieux se lève samedi sur une nature resplendissante, tous atours dehors et tout autour.

Dès 10 h du matin, des visiteurs prévoyants sont déjà au rendez-vous afin de profiter du calme matinal mais aussi sans doute pour caser tout un tas d’autres choses à faire précisément ce jour-là. Il y avait en effet pas mal de facteurs limitant l’affluence : déconfinement et Pentecôte se conjuguant pour donner une soif d’évasion et de consommation en ville. Mais aussi déjà une concurrence d'offres de sorties diverses dans les agendas.

Merci en tout cas à Midi Libre pour avoir publié à J-2 un très bel article qui donnait bien envie de venir. Tout au long de la journée, ce sera finalement en effet une centaine de personnes qui se seront déplacées au refuge de la Sylve pour sa 3e édition de la fête de la nature. Après tout, ce n’est pas si mal. Ce refuge n’a pas vocation à accueillir des foules mais plutôt à contenter la petite foule qui lui fait l’honneur de venir. Et, d’après les sondages et les discussions, c’est plutôt réussi. Les centres d'intérêt qui reviennent régulièrement sont : les nids et les nichoirs, l’atelier des chants d’oiseaux, la liberté, le calme et l’autonomie de la visite, la diversité des activités proposées, la beauté du lieu, la richesse des espèces végétales et, curieusement, le land-art

Un signe qui ne trompe pas, c’est la durée de séjour des visiteurs. Elle n’a pas été quantifiée bien sûr, mais il a sauté aux yeux que la plupart des personnes restaient loooooooongtemps et ne semblaient pas pressées de partir. C’est tout à fait réjouissant pour les organisateurs. Spécial dédicace aux enfants qui ont trouvé leur compte avec deux simples balançoires, qui ont écrit et dessiné de savoureuses productions. Mention spéciale à Sarah, 5 ans, qui a mis la main à la pâte côté land-art et participé, avec petits et grands, à l’improvisation de quatre sympathiques totems ligneux près du portique.

Les suggestions relevées sur les sondages seront prises en compte pour la prochaine édition. Car la suggestion qui revient le plus souvent est : "continuez, recommencez, faites-en encore plus". Alors oui, c’est promis, il y aura très certainement une 4e fête de la nature à la Sylve. Sans doute étalée sur 2 jours au lieu d’un seul, afin de « rentabiliser » le gros travail de communication et d’installation… Merci pour vos encouragements. Merci à Thierry pour son relais-presse sans faille. Merci à Babeth et aux petites mains qui ont aidé à l’orga. Merci aux "Quatre fantastiques" les bien-nommés Lucie, Ainhoa, Mélissa et Louis, qui ont réalisé ce super clip vidéo ci-dessous !

 

Ayé c'est fait !
Quelques nouveautés 2021 : Le stoilettes sèches, l'écuroduc, les nichoirs donnés par des mécènes sympathiques...
Quelques nouveautés 2021 : Le stoilettes sèches, l'écuroduc, les nichoirs donnés par des mécènes sympathiques...
Quelques nouveautés 2021 : Le stoilettes sèches, l'écuroduc, les nichoirs donnés par des mécènes sympathiques...
Quelques nouveautés 2021 : Le stoilettes sèches, l'écuroduc, les nichoirs donnés par des mécènes sympathiques...

Quelques nouveautés 2021 : Le stoilettes sèches, l'écuroduc, les nichoirs donnés par des mécènes sympathiques...

Nichoirs de mécènes, suite.
Nichoirs de mécènes, suite.
Nichoirs de mécènes, suite.
Nichoirs de mécènes, suite.

Nichoirs de mécènes, suite.

Les couvées en cours, lors de la fête : mésanges charbonnières à différents stades et beaux oeufs bleus dans un nid parfait de rouge-queue à front blancLes couvées en cours, lors de la fête : mésanges charbonnières à différents stades et beaux oeufs bleus dans un nid parfait de rouge-queue à front blanc
Les couvées en cours, lors de la fête : mésanges charbonnières à différents stades et beaux oeufs bleus dans un nid parfait de rouge-queue à front blancLes couvées en cours, lors de la fête : mésanges charbonnières à différents stades et beaux oeufs bleus dans un nid parfait de rouge-queue à front blanc

Les couvées en cours, lors de la fête : mésanges charbonnières à différents stades et beaux oeufs bleus dans un nid parfait de rouge-queue à front blanc

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

Et vlan ! ma 3e participation à la fête de la nature. Jamais deux sans trois...

Le samedi 22 mai 2021, Il s'agira en effet de découvrir, tout simplement, un refuge de biodiversité. A travers 1001 regards, les vôtres mêlés au mien, vous pourrez découvrir lors de votre visite de ce refuge LPO de 2,7 ha :

  • Nichoirs et abris de divers modèles en situation
  • Panneau d’identification de 36 oiseaux
  • Stand sonore d'initiation aux chants de 36 oiseaux (12 minutes)
  • Stand sonore sur la fabuleuse histoire du martinet noir (12 minutes)
  • Sentier botanique de reconnaissance d'arbres et de plantes de garrigue
  • Land art modeste
  • Stand d'information LPO (Ligue de protection des oiseaux)
  • Stand de démonstration de nichoirs
  • Stand poésie et libre expression artistique
  • Stand de reconnaissance de graines (électro-quizz)
  • (Sous réserve, relâcher d’oiseaux guéris ou soignés par l’association Goupil Connexion).

 

Pour moi, cette fête 2021 est une poursuite des fêtes 2020 et 2019 : j'en ai pris de la graine et je vais donc essayer d'améliorer l'accueil et l'intérêt général de la visite. Pour vous, ce sera l'occasion de venir piocher quelques idées à faire chez vous ou bien tout simplement prendre un bol d'air et de nature.

Pour celles et ceux qui sont déjà venu·es, beaucoup de déjà vu, sans doute... Mais pour moi ce sera déjà le plaisir de vous revoir ! Alors, à bientôt ?

;o)

Vacquières 34
Le 22 mai 2021
Gratuit !
Tous publics - Famille

 

 
Horaires
Le 22 mai 2021
Faire un pas de côté, changer de regard
Visite libre d'un refuge de biodiversité LPO de plus de 2 ha. Accueil sur stand pour contact et informations personnalisées. Animations diverses (cf programme détaillé).
Précisions
Nombre de participants attendus : 100

Équipement à prévoir : chaussures légères, jumelles.
Apporter son pique-nique
Multi-sujets
Forêt
Organisateur
 
en lien avec
 

 

 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 8 Novembre 2020

A J-7, la météo prévue était exécrable, de quoi se dire que tous les efforts déjà fournis depuis un mois seraient vains. Sans compter une éventuelle mauvaise surprise du satané corona virus… Mais il n’en a rien été, le soleil était au rendez-vous toute la journée grâce au vent un peu frais.

Dimanche 11 octobre 2020 à 10 h, les premiers visiteurs se manifestent tandis que les derniers préparatifs se terminent ; ici un petit panneau manquant, là un dernier réglage des boucles sonores. Dès lors, l’affluence ne cesse pas jusqu’à la tombée de la nuit, sauf bien sûr à l’heure du déjeuner et de la sieste. Pourtant, pas mal de visiteurs ont prévu leur pique-nique et profitent du soleil. L’occasion de lever aussi un peu la tête en l’air et d’identifier un vol de vautour fauve au dessus de la Sylve.

La tente au milieu de la prairie constitue le point d’accueil des visiteurs après que ceux-ci ont cheminé en toute quiétude à travers le bois. En autonomie, cette première étape leur permet de découvrir quelques installations que je nomme land-art modeste, consistant en des sculptures à la tronçonneuse et assemblages de rondins de pin d’Alep. Champignons, crayons, dragons… Quelles autres élucubrations cet hiver 2020-21 verra t il surgir ? Ecouvillons, goupillons, trublions ?…

Sous la tente, quatre points d'intérêt : le stand LPO, le stand hérisson, le stand du refuge de la Sylve et la table du jeu d’identification des graines. Merci à toutes les personnes qui ont animé ces stands toute la journée, orienté, conseillé, informé… Sylviane, Martine, Marie-France, Loraine, Pascale, et surtout Martine V. et Babeth !

D'autres attractions sont disséminées sur le terrain : 

  • Un atelier sonore racontant l’histoire du martinet noir, un oiseau assez incroyable. Allongés en cercle sur des transats ou dans l’herbe en regardant, ou pas, le mobile animé par le vent ;

  • Un atelier sonore d’extraits des chants des 36 espèces rencontrées au refuge ;

  • Un atelier de création poétique ou graphique ;

  • Un sentier botanique et sa découverte de dernière minute, la Spiranthe d’automne ;

  • Un nichoir de démonstration ;

  • Des nids en exposition ;

  • Un portique pour les plus jeunes et un grand espace libre pour courir et s’amuser dans le bois, sans compter la balançoire installée dans les arbres qui a eu, paraît-il, un grand succès même auprès des grands

En fin de journée, l’association Goupil connexion arrive pour libérer, devant 70 personnes restées pour l’occasion (malgré la fraîcheur de la tombée de la nuit), quelques oiseaux soignés à l’hôpital de l’association, basé à Laroque près de Ganges. Pour ce dernier relâcher de la saison au refuge de la Sylve, Marie-Pierre Puech a réservé quelques pigeons et deux chouettes hulotte. Souhaitons-leur longue vie dans les parages.

Un verre de l’amitié clôt cette belle journée et se prolonge tard entre personnes heureuses d’être là et d’échanger.

Nous n’avons pas pu compter précisément tous les visiteurs, mais nous savons qu’il y en a eu au minimum 160 ! L’analyse des bulletins de l’enquête de satisfaction a montré une majorité de très bons retours et d’encouragements à continuer. Nous avons également pensé à plein d’autres choses pour améliorer la formule. Espérons que le virus nous permettra de mettre ces idées en œuvre dès le printemps prochain. Souhaitons qu’à cette occasion la municipalité de Vacquières manifeste un intérêt pour cette animation sur son territoire, gratuite et sans rien à vendre...

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Octobre 2020

Cette année, pour cause de Covid-19, la Fête de la nature a été repoussée à l'automne. Le refuge ouvrira donc ses portes le dimanche 11 octobre 2020 non-stop de 10 h à 19 h. Ce report de date va clairement influer sur le nombre de fleurs visibles et d'oiseaux audibles. Mais c'est comme cela, ainsi va la vie ! Espérons même que, d'ici là, de nouvelles restrictions ne mettent pas en péril l'édition 2020 !

Cette année, le thème général  et national de la fête de la nature est "Prenons-en de la graine". Je vais essayer d'y coller au plus près :

- au sens figuré surtout, en incitant les visiteurs à devenir eux-mêmes des ambassadeurs de la biodiversité, en créant un refuge chez eux, si cela est possible (petit rappel : un simple balcon suffit !) ;

- au sens propre, en proposant un atelier de reconnaissance de graines et semences diverses. Octobre est également l'époque propice pour déceler un maximum de végétaux en place ayant produit des graines.

Voici le programme. Lors de votre visite, vous pourrez découvrir :

  • Nichoirs et abris de divers modèles
  • Panneau d’identification de 36 oiseaux
  • Stand sonore d'initiation aux chants de 36 oiseaux (12 minutes)
  • Stand sonore sur la fabuleuse histoire du martinet noir (12 minutes)
  • Sentier botanique : reconnaissance d'arbres et de plantes locales
  • Stand de reconnaissance de graines (Electro-quizz)
  • Land-art modeste (incluant les "dragons")
  • Stand d'information LPO (Ligue de protection des oiseaux)
  • Stand poésie
  • Relâcher d'animaux sauvages soignés par l'association Goupil (sous réserve de météo favorable, deux chouettes hulotte sont pressenties au départ !).

Terrain presque plat mais pas praticable en fauteuil roulant. Pas de commodités collectives non plus. Pique-nique en autonomie possible.

Situé à 25 km au nord de Montpellier, hameau de Babara près du village de Vacquières dans l'Hérault.

Si vous naviguez avec un GPS, entrez "La Sylve-34270 Vacquières".

Sauf météo vraiment catastrophique, la journée est maintenue. Si vous venez de loin, appelez le 06 45 23 41 16.

 

Au refuge de la Sylve, ce sera le dimanche 11 octobre 2020 de 10h à 19h.

Au refuge de la Sylve, ce sera le dimanche 11 octobre 2020 de 10h à 19h.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Juin 2020

Par un dimanche ensoleillé, ce ne sont pas moins de 26 personnes qui se sont succédées en deux groupes pour la dernière visite de la saison. Les cycles de reproduction quasiment finis et la chaleur arrivant, les oiseaux se font en effet de plus en plus discrets.

Débutant par un accueil en bord de draille, la visite se fait au gré des rencontres faunistiques et floristiques, de l'inspiration, des panneaux et panonceaux mais surtout des questions qui se posent.

Après la séquence "bois" arrive la séquence "prairie" avec un atelier sonore. Chacun s'installe pour écouter une brève histoire du martinet noir ainsi que des extraits des chants des 36 espèces principales présentes sur le terrain.

La visite se prolonge par un petit café, de nombreux échanges, la consultation de documents divers, l'observation des nichoirs en place dans les arbres mais aussi de nids récupérés dans les nichoirs au fil des années. Avant de se dire au revoir, il est demandé de remplir un petit questionnaire afin de savoir comment améliorer la formule pour les prochaines visites. Des tas de bonnes idées en ressortent !

La visite se termine par un retour libre au parking au gré des envies, qui vers le sentier botanique, qui vers les deux dragons qui se cachent dans le bois...

Après la trêve estivale, un autre grand rendez-vous est fixé au dimanche 11 octobre 2020 de 10h à 19h sous une forme différente : le principe d'une porte ouverte. Chacun arrive à son heure et navigue parmi les ateliers proposés. Plus d'infos prochainement ici-même.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Juin 2020

 

Accueil à l'entrée du refuge

Voici ce qu'en a dit la LPO sur son site

 

Vidéo réalisée par Thimothée, volontaire en service civique à la LPO

Voir les commentaires

Repost0